Concernant le recensement de Crupies de 1836.

Les recensements récemment mis en ligne contiennent un vrai trésor de données.

Mais il y a quelques remarques à faire. Tout n’est pas à prendre au pied de la lettre, les utilisateurs doivent être prévenus. Certaines erreurs ont une influence sur les chiffres de la récapitulation. Il manque une catégorie pour marquer les personnes séparées.

(Les numéros indiquent la place de l’individu dans  le recensement de Crupies de 1836)

Les âges indiqués

Le maire certifie le recensement de 1836  le 30 juin. L ‘âge indiqué est approximative.

Ils restent des erreurs évidentes. Je vous donne trois exemples.

Pierre Marcel (1) a un âge indiqué de 60 ans. Il est né le 23-06-1773                                     (RP Dieulefit p. (1770-1791) page 57).                                                                                               Il a donc 63 ans.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Etienne Laurie (21) a un âge indiqué de 70 ans. Il est né le 31-03-1768

RP Dieulefit p. ( 1744-1770) page 93                                                                                              RP Bourdeaux p. (1746-1770) page 279

Il a donc 68 ans

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Jean Antoine Blanc (40) a un âge indiqué de  50 ans.                                                                  Il est né le 22-01-1783

RP Bourdeaux p. (1780-1792) page 70

Il a donc 53 ans

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Les noms indiqués

Je ne vous parlerai pas des cas où le nom a été écrit différemment que dans l’acte de naissance ou l’acte de mariage: genre Liotard – Liautard.

Mais regardons par exemple le nom de la femme de Jean Pierre Marcel ( 2 et 3) Dans ce recensement elle s’appelle Marguerite Bertrand, mais en réalité en s’appelle Marguerite Cordeil.

Etat Civil de Crupies: Publications de mariages (1807-1842) page 26                                          Etat Civil de Mornans (1813-1822) page 101

Pourquoi cette erreur? Le père de Marguerite Cordeil s’appelle Bertrand Cordeil. Donc  Marguerite fille de Bertrand devient Marguerite Bertrand.

*****************************************************************

Sous les numéros 381 et 382 se trouve le couple Pierre Achard et Louise Liénard. Mariés le 13 septembre 1822.                                                                                                                    (Etat Civil de Crupies (1813-1822 ) page 172

Malheureusement le nom de l’épouse n’est pas correct. Le nom correct est Louise Mège.  Louise Liénard est le nom de la mère de ladite Louise Mège.

*****************************************************************

Sous le numéros 214 et 215 se trouve le couple Henri Chauvin et Marguerite Barnier. Marié le 17 juillet 1824.                                                                                                               (Etat Civil de Crupies (1823-1832) page 32)

Malheureusement le nom de l’épouse n’est pas correct. Le nom correct est Marguerite Achard. Marguerite Barnier est le nom de la mère de ladite Marguerite Achard.

*******************************************************************

Sous le numéro 65 se trouve le nom d’un fils de Claude Bernard (60 ) et Angelique Barnavon (61). Il a été inscrit sur la liste sous le nom de Louis Philippe (Pour raisons politiques?) Je pense qu’il s’agit d’Antoine né le 27-11-1831.                                                   (Etat Civil de Crupies (1823-1832) page 144)

********************************************************************

Le nom indiqué et le sexe indiqué.

Un cas très compliqué

Sous numéro 35 on trouve un garçon qui s’appelle Joseph Sara Morin.

Mais:

Le 2 février 1832 est né un enfant naturel de sexe féminin de Joseph Pierre Marian Blanc, qui reconnait l’enfant et Marie Michel. Il donne les prénoms de Maurinne Josephe Sara .            (Etat Civil de Crupies (1823-1832) page 157)

Il s’agit donc d’une fille, tandis qu’on a indiqué dans le recensement un garçon.

Dans le marge: Acte reformé par jugement du 18 avril 1849 ,en ce sens que tous les noms et prénoms de Joseph Pierre Marian Blanc sont remplacé par seulement ceux de Morin (Jean Joseph)

Quand ses parents se marient le 21 décembre 1833. Leurs noms sont Jean Joseph Maurin et Marie Michel. Ils reconnaissent leur fille qui a les prénoms Maurinne Joseph Sara.                                                                                                                                            (Etat Civil de Crupies (1833-1842 ) page 10)

Pendant le recensement son nom aurait du être Maurinne Joseph Sara Maurin. (Erreur probablement causé par un malentendu entre le père et l’officier public juste après la naissance, la rectification n’est pas tout à fait réussie.)

Après le 18 avril 1849, donc après le recensement son nom change et devient Morin.

Son mariage avec Jean Pierre Mège, le 12 juin 1849 complique l’affaire. Dans l’acte,  son nom devient Josephe Sarra Morinne et le nom de son père est Jean Joseph Morin.                 Etat Civil d’Orcinas Mariages (An X-1889) page 111

Le couple a une fille née le 27-02-1869. dans l’acte le nom de sa mère est Sara Josephe Maurin.                                                                                                                                         Etat Civil de Orcinas Naissance (An X-1889) page 175

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Marié ou ne pas être marié….

Sous les numéros 36 et 37 se trouve un couple Jean Louis Mourier 65 ans et Magdelaine Delmas 50 ans. Leurs années de naissance doivent donc être 1771 pour Jean Louis Mourier et 1786 pour Magdelaine Delmas. Bien que nous ayons mis dans notre arbre généalogique de ce village, toutes les personnes nommées dans les registres paroissiaux et l’état civil de Crupies nous ne connaissons pas ces personnes.

Mais nous savons que le 5 avril 1847 un Jean Louis Mourier décède, il avait 75 ans et il est le fils de feu Alexandre Mourier, célibataire. Il décède au Quartier de la Vialle.                 (Etat Civil de Crupies (1841-1899) page 79)

Nous savons qu’il est né le 1 décembre 1772.                                                                            (RP Dieulefit p. (1770-1791) page 49) au moment du recensement il avait donc 63 ans.

Le 8 mars 1858 décède une Magdelaine Dalmas elle avait environ 70 ans. Née à Nice de père et de mère inconnus, célibataire, elle décède au hameau de la Vialle.                         (Etat Civil de Crupies (1841-1899) page 211).

Elle doit être née vers 1788.

Je pense qu’il est probable que ces deux personnes sont les mêmes que le couple qui se trouve sous les numéros 36 et 36 du recensement de 1836. La question de savoir s’ils étaient mariés reste obscure.

Reste la question de savoir où sont nés leurs deux enfants, Auguste Mourier, 11 ans, et Louise Mourier, 6 ans.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Il manque une épouse.

Sous le numéro 128 se trouve Jean Henri Ponçon, fils de Jean Ponçon et Françoise Marcel. Jean Henri Ponçon s’est marié avec Marie Gougne le 18 février 1824 à Saou.                    (Etat Civil de Crupies: Publications de mariages (1807-1842) page 43, (Etat Civil de Saou (1823-1832) page 87)

Dans le recensement il est indiqué que Jean Henri Ponçon est marié, il n’est pas veuf mais son épouse n’est pas nommé.  Il manque peut être dans le liste de recensement la catégorie : séparé.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

On a le même problème avec Françoise Geneves, femme Borel (286) Nous savons qu’elle s’ est mariée avec Joseph Borel le 3 mars 1816                                                                          (Etat Civil de Crupies (An IX-1812) page 64) .

Leur fils Joseph Borel se trouve sur la liste sous numéro 285, mais le père manque sur la liste bien qu’il soit en vie. Il s’éteint le 2 février 1852. (Etat Civil de Crupies (1841-1899) page 145)

 

371total visits,1visits today