Vesc, remarques sur le dénombrement de 1851

Vesc

Remarques sur le Dénombrement de la population

1851

Le premier changement que nous constatons est que les colonnes sont bien plus nombreuses que dans les précédents dénombrements et recensements.  Les colonnes s’étendent maintenant sur 2 pages.

Pour un format A4, la réduction de ces deux pages rend le texte illisible, aussi nous allons les diviser pour bien pouvoir lire les têtes des colonnes.

Page de gauche

Quelques colonnes sont restées comme avant. La manière de compter est la même qu’en 1846.

Page de droite

Les grandes différences se trouvent sur la page de droite. On note ici la nationalité de chaque individu  ainsi que sa religion. On pose aussi la question de savoir s’il y a des maladies ou des handicaps dans la famille.

 La Population

 En 1851, Vesc a 969 habitants. Vous en voyez ci-dessous la répartition.

En 1836, Vesc avait encore 1101 habitants, en 1841 il y en avait 1050, en 1846 le nombre avait diminué jusqu’à  1015 et en 1851 il n’y avait plus que 969 habitants. Pendant 15 ans, le nombre de personnes habitant à Vesc a donc baissé de 132 individus.  Heureusement, cette tendance a été freinée, car si cette diminution avait continué à la même vitesse, sur 150 ans, la commune de Vesc serait maintenant déserte.

Hameau

Ce dénombrement compte 13 hameaux. Il est dommage que dans les dénombrements successifs les noms des hameaux et la manière dont on les mets ensemble changent. On n’arrive plus à comparer  les données des hameaux entre eux, ce qui en rend l’étude problématique.

Cultes

Cultes à Vesc                                                  Cultes à Crupies

La plupart des habitants de Vesc sont catholiques (60 %) et une minorité est calviniste (40%). Nous ne pouvons pas résister à comparer ces chiffres avec ceux des villages voisins.

Dans la même année,  95% de la population de Crupies est calviniste et presque 5% est catholique.

Cultes à Comps                                             Cultes à Orcinas

En 1851, une grande majorité de la population de Comps aussi est calviniste (68%) tout comme à Orcinas  où les habitants sont pour la plupart  calvinistes (85%).

Cultes Montjoux 1851

 

Le village de Montjoux montre également une majorité de protestants. (66%)

Mais si nous consultons la liste des Cultes à Bourdeaux  en 1851 nous sommes confrontés à une difficulté.

Population et Cultes Bourdeaux 1851

Vous lisez qu’en 1851, Bourdeaux  avait  1435 habitants, mais vous voyez que les informations  concernant les cultes sont inachevées. Nous ne savons pas pourquoi ces données n’ont pas été complétées. La seule conclusion que nous pouvons tirer de ces chiffres est qu’à Bourdeaux 314 personnes sont catholiques. C’est presque 22%. Très probablement la majorité du reste était des calvinistes.

La conclusion générale de ces nombres est qu’en 1851, Vesc était un village catholique dans une mer de communes calvinistes.

Agriculture et autres industries

Ce dénombrement donne aussi des informations sur les métiers de la population. Comme on pouvait s’y attendre la plupart des personnes actives travaille dans l’agriculture (657). Quelques individus ont un métier dans l’ « industrie de bâtiment » (7), et dans l’ »industrie de l’habillement« (12) et l’ »industrie de l’alimentation« (9).

Maladies ou infirmités

Cette liste indique que 63 individus  sont « atteint de goitre ». Cela représente  7%  de la population !

Le goitre était donc particulièrement fréquent. Il s’agit d’une maladie généralement familiale, dont la fréquence augmente avec l’âge, et touche plus souvent les femmes que les hommes. Certains pays et certaines régions généralement montagneuses, sont particulièrement concernés par cette pathologie. Il s’agit notamment du Massif Central et de la Bretagne en France. Le goitre endémique est le résultat d’une carence essentiellement en iode.

L’iode se trouve dans certains endroits dans la terre. Quand l’iode est délayé dans l’eau, il est absorbé par les plantes.

Si nous comparons le nombre d’individus atteints du goitre à Vesc avec le nombre de personnes atteintes du goitre dans les communes voisines on obtient l’information suivante :

Goitre en 1851       atteint de goitre                 habitants             %
Vesc 63 969 6,50%
Crupies 2 434 0,46%
Montjoux 11 537 2,05%
Comps 5 348 1,44%
Orcinas 0 115 0,00%
Bourdeaux 6 1435 0,42%

Le pourcentage des personnes atteintes du goitre à Vesc est donc assez élevé. La cause se trouve peut- être dans l’eau qu’elles utilisaient pour boire et pour arroser leurs légumes. Nous ne pouvons pas nous imaginer que la cause pouvait seulement se trouver dans le régime alimentaire des gens car la cuisine des Vescois ne diffère pas tant que cela de celle des Crupians.

Domestiques et bergers

Vous avez lu qu’en 1851  Vesc compte 61 domestiques, valets et bergers.  On voit que le nombre de ces employés diminue, comme celle de la totalité de la population. Cette diminution est  certainement en relation avec l’industrialisation et la ruée vers les grandes villes.

Habitants/ domestiques
années domestiques nombre habitants pourcentage
1836 82 1101 7,45%
1841 92 1050 8,76%
1846 78 1017 7,67%
1851 61 969 6,81%

Le domestique, le plus âgé est un certain Joseph Tardieu. Il a 63  ans et est employé comme berger par Jean Joseph Aubert, qui habite dans un quartier qu’on nomme, dans ce dénombrement, « Chastan et Saint Rozier ». Apolonie Lombard est également assez âgée, elle a dans les 60 ans et elle travaille chez Jean Claude Roussin au quartier de La Peine. Nous n’avons pas d’autres informations concernant ces deux personnes.

L’employé le plus jeune a 12 ans.

Inconnu

Nous regrettons de ne pas pouvoir placer dans une famille toutes les personnes qui se trouvent sur la liste de ce dénombrement. Parmi les 969 individus, nous n’avons pas pu en placer 23 pour des raisons diverses.

Peut être pourriez- vous nous aider à trouver des informations concernant ce foyer.

A la page  7, nous trouvons, sous le numéro 61-178, le Curé de Vesc en 1851. Si nous ne nous trompons pas son nom est Laguillemand, Joseph Désiré, mais cela n’est pas certain. En tous cas ce nom ne figure pas sur les listes du CGDP. Nous espérons que vous aurez une solution.

En nourrice

 Dans le dénombrement de 1851, il y a 9 « enfants en nourrice« . Le père et la mère nourricière Jacques Begou et Marie Broc, déjà rencontrés lors des dénombrements précédents, sont encore sur la liste. Ils s’occupent de deux enfants : Jacques Barnaud, qui a 5 ans et Louise Broc, 4 ans (Il n’est pas spécifié s’il y a un lien de parenté entre la nourrice et la petite fille dont elle s’occupe).

Erreurs

Rose Quinquet a 50 ans et elle est veuve. Elle habite avec ses enfants au quartier Lunières. Un nom peu commun : Quinquet.  Mais si l’on regarde bien la liste, nous voyons que le patronyme de ses enfants est Jean. Alors tout s’éclaire. Rose Quinquet est la même personne que Rose Arnaud, veuve de Paul Jean[1]. Par contre nous ne savons toujours pas pourquoi on la nomme Quinquet, peut-être avait-elle de très beaux yeux.

 

[1]  Etat Civil de Vesc (1813-1822) page 298

195total visits,4visits today