Un mineur écroué à Gap. (1880)

Bellafaire

Parfois on a dans son arbre généalogique des personnages que l’on ne peut pas suivre. On a la preuve que quelqu’un est né et puis on ne trouve plus rien. Quand cette personne a un nom un peu hors du commun cela permet de trouver des informations inattendues.

C’est le cas de Pierre Célestin Espic né à Crupies[1] le 23-10-1841.  Dès le début de nos recherches nous avons un problème de nom parce que dans les listes de CGDP il est appelé: Pierre Etienne Espire. Ses parents sont Jean Pierre Espic[2] et Felicité Peloux[3]. La famille habite dans le quartier du Moulin où Jean Pierre est cordonnier. Il est d’origine de Rousset, la mère de Pierre Célestin est née à Crupies et elle est une des deux enfants naturelles de Françoise Pelloux. Les parents de cette Françoise sont Jean Louis Pelloux et Marguerite Louise Armand.

Au sujet de la jeunesse  de Pierre Célestin nous ne savons rien. Nous n’avons pas pu trouver son nom sur la liste des enfants qui allaient à l’école. Mais en 1872 il habite à Comps où, dans le recensement de cette année là, on apprend qu’il est domestique de Marie Bosméan, veuve Bouchet qui habite dans le Quartier du Rossignol.

Son père Jean Pierre s’éteint[4] le 28 juillet 1860 à Bourdeaux et sa mère est mourra[5] aussi à Bourdeaux le 6 août 1870. Elle habitait dans le Quartier de la Viale dans la maison de Pierre Peloux[6] un cousin éloigné et la famille de celui-ci. Dans aucun de ces actes de décès on trouve le nom de Pierre Célestin. Il faut aussi remarquer que dans l’acte de décès de sa mère Félicité on déclare qu’elle est la fille naturelle de Marie Pelloux ce qui n’est pas correct. Sa mère s’appelait (comme on l’a déjà constaté) Françoise. Marie est le nom de la sœur de Félicité.

Un jour nous avons eu la chance de recevoir d’une dame qui nous a contacté, un lien qui nous a mené à la Maison d’Arrêt de Gap, Registre d’Écrous (commencé le 3 octobre 1887 fini le 19 août 1894)[7]. Quand on clique sur ce lien, arrive la page que la dame voulait nous montrer. Bien sûr, on peut naviguer vers les pages précédentes et les pages qui suivent mais on reste dans le même registre. Après quelques jours nous avons trouvé une façon de changer de registre et maintenant on peut les feuilleter systématiquement et chercher des personnes venant de la Drôme. C’est en le faisant que nous avons trouvé le dossier de Pierre Espic que voici :

Quelques remarques concernant ce dossier :

Il y a une erreur dans le prénom de la mère de Pierre Espic. Ici on l’appelle Angelique Pelloux.

La façon d’écrire le nom de son lieu de naissance n’est pas tout à fait correct. Il demeure à La Vallette hameau de la Faurie dans les Hautes Alpes. La façon de l’écrire dans le dossier est ambigüe. Il faut le lire ainsi : La commune est La Faurie et la Vallette est lehameau.

Il est entré en prison le 26 novembre 1880

Dans le mandat de dépôt nous lisons pourquoi il se trouve en prison. Il est « inculpé de fabrication illicite de poudre ». Probablement il s’agit ici de poudre noire. (La poudre noire, parfois dénommée poudre à canon ou poudre à fusil, est le plus ancien explosif chimique connu. De couleur noire, elle est constituée d’un mélange déflagrant de soufre, de nitrate de potassium (salpêtre) et de charbon de bois. (Wikipedia) La recette se trouve sur internet, mais attention, nous vous prévenons la fabrication en est, comme du temps de Pierre Célestin, prohibé.

Dans le jugement du Tribunal correctionnel de Gap nous lisons qu’il « a été condamné à la peine de six jours d’Emprisonnement et 300 f damende »  

Après avoir trouvé ce dossier sur Pierre Espic, nous étions curieux de savoir ce qu’il était devenu après son séjour à la prison de Gap. Sur internet on a trouvé qu’un certain Pierre Celestin Espie et Nathalie Rolland s’étaient mariés dans le village de Bellaffaire (Alpes de Haute Provence) le 07-05-1889. En cherchant dans l’état civil de ce village nous avons remarqué que les mariages de cette année là n’étaient pas en ligne. Ensuite nous avons consulté les Tables décennales de ce village de 1883-1892 (page 5/9) et en effet on y trouve ce mariage. Mais est-ce que ce Pierre Célestin Espie est vraiment la personne recherchée. Une dernière tentative : Les recensements !!

Le recensement de 1896 ne nous éclaircit pas vraiment mais dans le recensement de 1906 nous trouvons la certitude dont nous avions besoin: À la page 7 se trouve une liste avec les noms de la famille Espic et leurs lieus de naissance. Célestin Espie est né en 1841 à Crupies. En 1906 le couple a quatre enfants et ils habitent dans le « Hameau la Freyssiere ».

Pierre Célestin Espic était, comme on l’a lu, mineur et habitait au moment où il a été condamné à La Faurie, hameau la Vallette. Est-ce que le fait qu’il a produit lui-même de la poudre est en lien avec son métier ? Nous avons demandé à la Mairie de la Faurie, s’il y avait eu des mines dans cette commune et on nous a répondu que ce n’était pas le cas. Mais dans le département des Hautes Alpes il y en avait beaucoup.

Mais peut- être que notre interprétation du mot « mineur » n’est pas correcte. Parce que mis à part la signification de « mineur de fond » il y avait aussi des gens qui excercaient le métier de mineur c’est-à-dire qui aidaient à la construction des routes en faisant sauter des rochers. Dans les années 1880 on construisait beaucoup de routes dans toute la France. Mais cette interprétation n’est pas certaine du tout non plus.

Bellafaire début 20e siècle

 


[1] Etat Civil de Crupies (1841-1899) page 5

Etat Civil de Crupies (1833-1842) page 125

[2] Etat Civil de Rousset (1793- An XI)  page 118

[3] Etat Civil de Crupies (An II- An X) page 123

[4] Etat Civil de Bourdeaux (1849-1874) page 335

[5] Etat Civil de Bourdeaux (1849-1874) page 608

[6] Recensement de Bourdeaux de 1866 page 16/32

[7] https://nl.geneanet.org/archives/registres/view/?idcollection=151743&page=86

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.