Vesc, Remarques sur le dénombrement de 1901.

Répartition.

Dans ce dénombrement,  nous constatons encore qu’il est spécifié dans quelle rue les habitants du village de  Vesc habitent. Vous trouverez ci-dessous les listes des dénombrements de  1886, 1891, 1896 et 1901.

1886
1891

Si nous comparons ces listes, nous remarquons des differences. Nous voyons par exemple qu’en 1886 la rue et la place Cimetière sont nommées ensemble  tandis qu’en 1891 on les nomme séparément. En 1896 nous ne trouvons plus de rue du Cimetière et en 1901 la place du Cimetière a aussi disparu.

On constate aussi des variantes dans le nom de la rue Centrale, que l’on nomme en 1901 rue du Centre. En 1901, la place de la Liberté  a disparu.

Il nous semble que les noms des rues ne sont pas encore fixés, la cause en est peut être dans le fait que les noms des rues sont transmis oralement  et qu’on n’avait pas encore de plaques indiquant  le nom de la rue.

1896
1901

Rue de la Mairie

                                

1886

Nous ne pouvons pas comparer toutes les rues de Vesc quand à la population.

Nous nous  limiterons à comparer la population de la rue de la Mairie pendant 15 ans. Il s’agit donc de la rue où se trouve, comme son nom l’indique, la mairie mais aussi l’école.

Dans cette rue, en 1886, habitaient  19 personnes et il y avait 5 maisons qui abritaient 5 familles.

Le ménage dans lequel il y a le plus de personnes  était celui du couple d’instituteurs[1]  Jean Aimé Emile Peyrol[2] et Eugénie Joséphine (Alix)  Astier[3]. Il est originaire de Bouvières et elle est née à Allan. En 1886, ils ont 2 enfants et dans leur maison habite aussi Clara Markham Latham, une gouvernante anglaise et 2 écoliers italiens : Marie Rosalie Franzonne[4] et Eugène Louis Gustave Franzonne[5]. Ils sont nés à Sainte Jalle et à Condorcet. Leur père est italien et leur mère est française.

A côté, habite la veuve Magdelaine Marchand [6] avec ses deux  petits enfants, Maximin Grassot[7] et Stanislas Mancius Grassot[8]. Ce sont les enfants de sa fille Léonie[9], décédée en 1871, qui a été mariée[10] avec Joseph Simon Grassot[11].

Suzanne Dufour[12] est aubergiste, elle est veuve d’Adolphe Marcel. Elle habite avec sa fille Julie Suzanne Marcel[13]  dans cette rue également.

Jean Richaud est cantonnier, il est marié[14] avec Appolonie Tardieu et en 1886 ils ont 2 enfants assez jeunes.

Le 5e ménage est celui du boulanger Jean Roussin, marié[15] avec Pauline Barral. Elle est accoucheuse. Avec eux habite une fille, d’un mariage précédent de Jean, elle s’appelle Ernestine.

C’était donc la composition de cette rue de Vesc en 1886.

1891

En 1891, 21 personnes habitent dans cette rue  et il y avait 6 maisons. Dans la période entre 1886 et 1891 une maison a été bâtie. La rue compte 6 familles.

Le couple d’enseignants qui habitaient dans cette rue en 1886  est parti et leur place est prise par  Aimé Eymeric[16], né à Montbrun et Léa Blanche Adrienne Armand[17] de  Montbrison. Encore un couple d’enseignants. Ils ont une fille très jeune.

Magdelaine Marchand habite encore dans cette rue mais ses petits enfants sont partis.

La nouvelle famille de cette rue est celle de Jean Victor Terrot[18] et Marie Emilie Mège. Jean Victor est tailleur d’habits. En 1891, le couple a 5 enfants. Jean Victor Terrot est natif de  Sainte Marie dans les Hautes Alpes. Marie Emilie Mège est née à Teyssières. Avant de s’installer dans la rue de la Mairie la famille habitait dans la Grande Rue.

Suzanne Dufour habite encore cette rue. Son métier est maintenant épicière, sa fille Julie Suzanne Marcel y habite aussi.

Nous revoyons le cantonnier  Jean Richaud et sa femme Appolonie Tardieu. En 1891, ils ont 3 enfants.

Le boulanger Jean Roussin et Pauline Barral habitent  encore dans cette rue avec leur fille Ernestine.

En comparant ces deux années nous voyons ce qui suit :

18861891
Jean Aimé Emile Peyrol[19] et Eugénie Joséphine (Alix)  Astier[20].Aimé Eymeric et Léa Blanche Adrienne Armand
Magdelaine MarchandMagdelaine Marchand
Suzanne DufourSuzanne Dufour
Jean Richaud et Appolonie TardieuJean Richaud et sa femme Appolonie Tardieu
Jean Roussin et Pauline BarralJean Roussin et Pauline Barral
 Jean Victor Terrot et Marie Emilie Mège

1896

Dans la période entre 1891 et 1896, on a construit encore une maison et le nombre de ménages  de cette rue est maintenant monté à 8.

Nous voyons qu’un autre couple d’enseignants s’est installé dans la rue. Les enseignants s’appellent  Denis Bernard et Ida Raymond. Denis[21] est né à Saint Pantaléon et Ida Raymond[22] est native de Fay-le-Clos. En 1896, le couple a un fils.

La veuve Madelaine Marchand  habite toujours là comme Jean Victor Terrot et Marie Emilie Mège qui ont maintenant 6 enfants. On y revoit aussi l’épicière Suzanne Dufour et sa fille Julie Marcel ainsi que le cantonnier Jean Richaud et son épouse Adèle (Appolonie) Tardieu  dont la famille s’est élargie puisqu’ils ont maintenant 4 enfants.

Jean Roussin, le boulanger est décédé[23] en 1894 et il a laissé la boulangerie à son gendre Jean Pierre Faure[24], de Bourdeaux et à sa fille Ernestine Roussin[25] de Vesc. Ils sont très jeunes et sont récemment  mariés[26].

(Auguste) Léon Chauvin et son épouse Marie Faquin se sont installés dans cette rue dans cette période, comme leurs deux fils et leur père, Pierre Henri François Chauvin. Léon est propriétaire-cultivateur.

Nous avons encore une famille qui s’y est installée il s’agit de celle d’Etienne (Isaie) Espagne, il est forgeron et il est marié[27] avec Eugénie Garaix. En 1896 ils ont 5 enfants. Ils ont déménagé entre 1891 et 1896 du quartier de Serre à la rue de la Mairie.

On retrouve aussi le couple Jean Victor Terrot et Marie Emilie Mège dans cette rue.

1901 

Cinq ans plus tard, le couple d’enseignants  Denis Bernard et Louise (Ida) Raymond sont toujours là.

Le couple a maintenant deux fils. Nous revoyons aussi le tailleur Jean Victor Terrot et Marie Emilie Mège, tout comme Madelaine Marchand.

Julie Marcel habite maintenant seule dans la maison de sa mère Suzanne Dufour[28] qui est décédée en 1900. Julie est épicière comme sa maman.

Henriette Chastan[29], est une nouvelle habitante de la rue que nous examinons, elle a 61 ans et elle est veuve. Sa profession est couturière. Elle est veuve de Jean Pierre Monge[30] et de son deuxième mari[31] Cyril Jules Auguste Coutelier[32]. Elle est revenue d’Algérie.

Nous retrouvons aussi notre cantonnier Jean Richaud et sa famille. Il a maintenant 5 enfants.

La boulangerie a changé de mains. Jean Pierre Faure et Ernestine Roussin ont vendu vraisemblablement le magasin à Jules Roussin et à sa femme Madelaine Monier[33]. Jules Roussin est un oncle d’Ernestine Roussin.

Les derniers habitants de cette rue de la Mairie sont nouveaux également, nous parlons de la famille (Jean) Emile Peyrel et Marguerite Roussin. Ils se sont mariés[34] en 1898, il est de Bouvières et elle est de Vesc.  

1886189118961901
Jean Aimé Emile Peyrol et Eugénie Joséphine (Alix)  Astier. EnseignantsAimé Eymeric et Léa Blanche Adrienne Armand. EnseignantsDenis Bernard et Ida Raymond EnseignantsDenis Bernard et Ida Raymond Enseignants
Magdelaine Marchand cultivatriceMagdelaine Marchand ménagereMagdelaine MarchandMagdelaine Marchand
Suzanne Dufour et sa fille Julie Marcel AubergisteSuzanne Dufour Épicière et sa fille Julie MarcelSuzanne Dufour Épicière et sa fille Julie MarcelJulie Marcel, épicière
Jean Richaud et Appolonie Tardieu cantonnierJean Richaud et Appolonie Tardieu cantonnierJean Richaud et Appolonie Tardieu cantonnierJean Richaud et Appolonie Tardieu cantonnier
Jean Roussin et Pauline Barral boulangerJean Roussin et Pauline Barral boulangerJean Pierre Faure et Ernestine Roussin boulangerJules Roussin et Madelaine Monier boulanger
 Jean Victor Terrot et Marie Emilie Mège Tailleur d’habitsJean Victor Terrot et Marie Emilie Mège Tailleur d’habitsJean Victor Terrot et Marie Emilie Mège Tailleur d’habits
  (Auguste) Léon Chauvin et Marie Faquin. Propriétaire-cultivateur①  Emile Peyrel et [35]Marguerite  Roussin                 Propriétaire-cultivateur
  Etienne (Isaie) Espagne et Eugénie Garaix marechal② Henriette Chastan, couturière          

Il nous semble que la succession des habitants des maisons résulte pour une grande part des relations familiales et des professions de ces habitants.

Ce n’est pas le cas pour  ①  ni pour ②. Peut être la famille Peyrel  s’est-elle installée dans la maison d’Etienne Espagne ou bien c’est la couturière Henriette Chastan.

Population de Vesc

La population diminue encore.

1886
1891

1896
1901

De 714 en 1886,

639 en 1891,

618 en 1896

543 en 1901

Domestiques, bergers et ouvriers agricoles

Un aperçu:


En 1901, nous trouvons 57 employés, mais parmi eux il y en a beaucoup qui font partie de la famille du patron.

Habitants/ domestiques
annéesdomestiquesnombre habitantspourcentage
1876498335,88%
1891396396,10%
1896326185,17%
1901235434,23%

Dans le dénombrement de 1901 cette information est donnée, ce qui rend plus facile notre travail.

Quand on enlève de notre liste les membres directs de la famille du patron comme fils, frère, père, beau-fils et gendre, il nous reste 23 personnes.

12 personnes n’ont pas pu être identifiées. Parfois ils ont un nom que l’on ne trouve pas sur internet (comme Emmanuel Bellier et Abel Roulet) et parfois le nom est tellement fréquent que nous ne pouvons pas décider de quelle personne il s’agit.

Un domestique est à signaler, il n’a pas encore 13 ans.

Dans ce dénombrement beaucoup d’employés sont désignés sous le mot « ouvrier- agricole ».


[1] Etat Civil de Saint Pantaléon les Vignes (An X-1889) page 287

[2] Etat Civil de Bouvières (1842-1890) page 92

[3] Etat Civil d’Allan Naissances (1831-1889) page 205

[4] Etat Civil de Sainte Jalle (1850-1890) page 356

[5] Etat Civil de Condorcet (1853-1885) page 368

[6] Etat Civil de Bouvières (An XI-1812) page 175

[7] Etat Civil de Béconne Naissances (An X-1889) page 281

[8] Etat Civil de Vesc Naissances (1839-1889) page 304

[9] Etat Civil de Vesc Naissances (1839-1889) page 62

[10] Etat Civil de Vesc Mariages (1847-1889) page 180

[11] Etat Civil de Saint Nazaire le Désert (1844-1874) page 3

[12] Etat Civil de Vesc (1833-1842) page 84

[13] Etat Civil de Vesc Naissances (1839-1889) page 329

[14] Etat Civil de Vesc Mariages (1847-1889) page 226

[15] Etat Civil de Vesc Mariages (1847-1889) page 251

[16] Etat Civil de Montbrun les Bains (1845-1863) page 538

[17] Etat Civil de Montbrison sur Lez Naissances (An XI-1889) page 134

[18] Etat Civil de Teyssières Mariages (An X-1889) page 295

[19] Etat Vivil de Bouvières (1842-1890) page 92

[20] Etat Civil d’Allan Naissances (1831-1889) page 205

[21] Etat Civil de Saint Pantaléon Naissances (An X-1889) page 248

[22] Etat Civil de Fay-le-Clos (1841-1895) page 193

[23] Etat Civil de Vesc Décès (1890-1902) page 29

[24] Etat Civil de Bourdeaux (1849-1874) page 589

[25] Etat Civil de Vesc Naissances (1839-1889) page 311

[26] Etat Civil de Vesc Mariages (1890-1902) page 38

[27] Etat Civil de Crupies (1841-1899) page 409

[28] Etat Civil de Vesc Décès (1890-1902) page 67

[29] Etat Civil de Vesc (1833-1842) page 189

[30] Etat Civil de Vesc Mariages (1847-1889) page 91

[31] Etat Civil de Vesc Mariages (1847-1889) page 135

[32] Etat Civil de Vesc (1833-1842) page 190

[33] Etat Civil de Chaudebonne (1875-1900) page 254

[34] Etat Civil de Vesc Mariages (1890-1902) page 57